AG du 23 mai 2019

Le 16 mai, nous avons vécu une Assemblée Générale fondée sur notre constance dans l’accompagnement de Qualité que nous proposons. Les échanges ont été axés sur les tensions financières et budgétaires que connaît l’association avec le Département qui a exigé un « resserrement » de notre activité SAD (Service Aide à Domicile) pour que le déficit soit résorbé en 2020.

Le Plan de Retour à l’Equilibre, accepté par le Conseil Départemental, a été construit avec les salariés, qui se sont fortement impliqués au prix de sacrifices (baisse sensible du remboursement des frais kilométriques par exemple). Ce plan est en bonne voie.

Nous espérons « rebondir » dans un avenir proche et poursuivre notre développement dans une qualité qui demeure notre marque de fabrique : 96,7 % des personnes sont satisfaites des services proposés.

Pour ce faire, la première condition nous oblige à poursuivre une gestion rigoureuse, à rationaliser encore l’organisation et le fonctionnement des services tant que l’État ne nous donnera pas des moyens financiers suffisants pour :
- poursuivre nos initiatives notamment par des accompagnements spécifiques dans le domaine de la Prévention de la perte d’autonomie,
- poursuivre le développement des activités du Lien Social grâce au dynamisme des bénévoles,
- consolider notre offre de services :

20190516_155625

  • C’est le centre de soins infirmiers qui s’adresse à un public de tous âges mais aussi parfois vivant dans la précarité matérielle, l’isolement social, psychique.
  • C’est la création du service d’accompagnement des handicaps spécifiques (maladies neuromusculaires, handicaps de l’enfant). C’est un service qui demande une mobilisation importante  d’intervenants qu’il faut former.
  • C’est, enfin, la transformation de notre offre de services pour répondre de manière de plus en plus complète aux parcours à domicile, retarder au maximum l’entrée en EHPAD ou l’hospitalisation faute d’accompagnements suffisants. L’objectif est de couvrir au mieux les besoins quotidiens des personnes dépendantes.tte transformation passe par des partenariats avec d’autres acteurs du domicile et du soin, notamment les établissements qui accueillent à demeure les personnes concernées. C’est un projet d’avenir, nous en reparlerons.

Si vous souhaitez lire les rapports Moral, d’activité, financier et d’orientation qui ont été présentés, vous pouvez les télécharger ici.