AG du 23 mai 2019

Le 16 mai, nous avons vécu une Assemblée Générale fondée sur notre constance dans l’accompagnement de Qualité que nous proposons. Les échanges ont été axés sur les tensions financières et budgétaires que connaît l’association avec le Département qui a exigé un « resserrement » de notre activité SAD (Service Aide à Domicile) pour que le déficit soit résorbé en 2020.

Le Plan de Retour à l’Equilibre, accepté par le Conseil Départemental, a été construit avec les salariés, qui se sont fortement impliqués au prix de sacrifices (baisse sensible du remboursement des frais kilométriques par exemple). Ce plan est en bonne voie.

Nous espérons « rebondir » dans un avenir proche et poursuivre notre développement dans une qualité qui demeure notre marque de fabrique : 96,7 % des personnes sont satisfaites des services proposés.

Pour ce faire, la première condition nous oblige à poursuivre une gestion rigoureuse, à rationaliser encore l’organisation et le fonctionnement des services tant que l’État ne nous donnera pas des moyens financiers suffisants pour :
- poursuivre nos initiatives notamment par des accompagnements spécifiques dans le domaine de la Prévention de la perte d’autonomie,
- poursuivre le développement des activités du Lien Social grâce au dynamisme des bénévoles,
- consolider notre offre de services :

20190516_155625

  • C’est le centre de soins infirmiers qui s’adresse à un public de tous âges mais aussi parfois vivant dans la précarité matérielle, l’isolement social, psychique.
  • C’est la création du service d’accompagnement des handicaps spécifiques (maladies neuromusculaires, handicaps de l’enfant). C’est un service qui demande une mobilisation importante  d’intervenants qu’il faut former.
  • C’est, enfin, la transformation de notre offre de services pour répondre de manière de plus en plus complète aux parcours à domicile, retarder au maximum l’entrée en EHPAD ou l’hospitalisation faute d’accompagnements suffisants. L’objectif est de couvrir au mieux les besoins quotidiens des personnes dépendantes.tte transformation passe par des partenariats avec d’autres acteurs du domicile et du soin, notamment les établissements qui accueillent à demeure les personnes concernées. C’est un projet d’avenir, nous en reparlerons.

Si vous souhaitez lire les rapports Moral, d’activité, financier et d’orientation qui ont été présentés, vous pouvez les télécharger ici.

Débat sur les ré-hospitalisations

Nous vous invitons à participer à un débat sur la ré-hospitalisation précoce du patient âgé : quels déterminants médicaux ? quels déterminants psycho-sociaux ?

Jeudi 6 juin 2019 de 17h à 19 h à A2SA, 25 Avenue Jean XXIII, Angers

Inscriptions par mail à accueil@anjousoinsservices.fr
SVP, préciser en objet : présence au débat du 6 juin.

Présentation-débat d’une thèse collective de Médecine Générale :

  • Dans quelles situations y a-t-il des ré-hospitalisations précoces ? Qui en décide ?
  • Qu’en pensent les professionnels de ville et hospitaliers impliqués ?
  • Paraissent-elles évitables ?
  • Quelle vision du patient ? de son proche aidant ?
  • Quel rôle effectif du médecin généraliste ?
  • Quelles pistes pour les différents professionnels ?

Dans le cadre de leur thèse collective de Médecine Générale, 8 internes ont, en 2018, fait un zoom sur des patients accompagnés par Anjou Soins Services Accompagnement ayant eu une ré-hospitalisation non programmée dans les 30 jours.

60 entretiens ont été réalisés avec les patients et leurs proches aidants, les auxiliaires de vie sociale et les aides-soignantes, les infirmières en ambulatoire, les médecins hospitaliers et généralistes (+ kinés, assistante sociale, diététicienne).

La thèse soutenue le 12 mars 2019 a eu les félicitations du jury.

Déroulement

17h00 – Présentation de la thèse collective

Drs Caroline Chevrot, Marie Lebeurrier, Magali Verstraete, Marie Gouze, Philippe Després, Simon Bonnardin.

Déterminants bio psycho sociaux de la ré-hospitalisation des patients de 75 ans et plus.

Thèse pour le diplôme d’état de docteur en médecine : Faculté de Santé de l’Université d’Angers.

17h45 – Table ronde

  • Françoise Lizé, infirmière coordinatrice A2SA
  • Sophie Affagard, responsable Pass’Age
  • Céline Le Mercier, responsable aide aux Aidants au CCAS d’Angers
  • Pr François Garnier, co-directeur de thèse
  • Dr Clément Guineberteau, co-directeur de thèse
  • Dr Jean-François Moreul, médecin généraliste

18h15 – Débat avec la salle

La parole aux professionnels

18h45 : échanges autour d’un verre.

 

Assemblée Générale 2019

Nous avons le plaisir de vous inviter à participer à l’Assemblée Générale d’Anjou Soins Services Accompagnement qui se déroulera  jeudi 16 mai 2019 à 15h à l’Espace du Bien Vieillir Robert Robin, 16 Bis Avenue Jean XXIII à Angers.

Déroulement de l’après-midi

14h30 – Accueil, café

Rapports annuels (activité, financier, moral, orientation). Votes.

  • un rapport moral axé sur les 3 grandes orientations prises l’année dernière : mise en oeuvre de la démarche économique traduite par un Plan de Retour à l’Équilibre, maintien de la démarche Qualité avec une application smartphone commune Aide et Soins, renforcement des métiers avec de nombreuses formations et une démarche de reconnaissance de l’expérience professionnelle pour 18 intervenantes non diplômées.
  • un rapport d’orientation porté sur l’innovation dans la réponse aux besoins et le travail partenarial.

Renouvellement des membres du Conseil d’Administration.

16h15 – Table ronde « Le bien-être dans la Prévention« 

Résultat de recherche d'images pour "socio esthétique images"Les échanges vous permettront d’entendre les témoignages d’adhérents ayant participé à des activités individuelles ou collectives de socio-esthétique. La table ronde donnera également la parole à Joseline Neau, administratrice référente du Lien Social, à une intervenante du lien social et à Patricia, socio-esthéticienne qui intervient dans le cadre du partenariat avec l’association.

L’assemblée générale se conclura par un goûter convivial.

Vous pouvez annoncer votre participation par mail à accueil@anjousoinsservices.fr
SVP, préciser en objet : présence à l’AG du 16 mai.

Plateforme besoin aide a domicile.fr

La simplicité d’un service d’Aide à domicile en ligne, La proximité en plus.

Parce qu’on travaille, parce qu’on a des enfants, des activités diverses,  on va sur Internet même pour rechercher une aide à domicile : c’est l’idée de besoin aide a domicile.fr !femme agée devant un ordinateur portable près d'une jeune femme

UNE RECHERCHE TRÈS SIMPLE !

Derrière cette plate-forme numérique on trouve  six associations d’Aide à Domicile de la Région Pays de la Loire : ADAR 44, ADT 44, ANAF, DOMUS (en Loire-Atlantique), A2SA (Maine et Loire) et Aid’ADOM (Mayenne), toutes membres de la fédération UNA, qui unissent leurs compétences avec la start’up nantaise WELLO.

« Nous avons fait le choix de mutualiser nos savoir-faire pour proposer un service d’aide à domicile accessible à tous en ligne. »

Aujourd’hui la plateforme est accessible à tous. Elle s’adresse particulièrement à l’entourage des personnes qui sont à domicile en Pays de la Loire.

La garantie d’un service de qualité

A elles seules, nos associations représentent plus de 3000 professionnels de l’aide à la personne sur le territoire. En Pays de la Loire, elles accompagnent actuellement plus de 22 000 personnes. Fortement engagées dans l’économie sociale et solidaire, l’autonomie et la citoyenneté sont leurs valeurs fondatrices. Adhérentes du réseau UNA, elles sont engagées dans une démarche de qualité et sont certifiées NF Service « Services aux personnes à domicile ».

Femme senior assise lisant le journal discutant avec une femmeUn taux de satisfaction exemplaire

Elles ont une connaissance parfaite des compétences et exigences du métier. 95% des usagers sont pleinement satisfaits de leurs services. Aide à domicile, auxiliaire de vie , responsable d’équipe, tous les professionnels bénéficient d’une formation initiale et continue mêlant savoir-faire professionnel et qualités humaines indispensables à nos métiers.

UNE RÉPONSE EN 24 H, UNE DÉMARCHE SIMPLIFIÉE

Trouver un professionnel du service à domicile peut être fastidieux. Grâce à cette plateforme, vos démarches sont simplifiées ! En quelques clics, vous trouvez la prestation de services dont vous avez besoin et contactez directement la structure la plus proche de chez vous. Suite à votre demande, les professionnels prennent contact avec vous sous 24h et établissent un devis gratuit pour mettre en place la prestation la plus proche de vos besoins.

Nouveautés du Lien Social

DSCF5942L’automne 2018 a été l’occasion, pour les bénévoles de l’association, de mettre en œuvre auprès des personnes accompagnées plusieurs nouvelles propositions :

  • Une journée de découverte des « Mystères des Faluns » à Doué-la-Fontaine a reçu tellement d’inscriptions qu’elle s’est dédoublée le 14 et 18 septembre. Il est vrai que le déjeuner au restaurant troglodyte a été unanimement apprécié.
  • La visite de l’asinerie du Dolmen à la Meignane a été l’occasion de découvrir, lors de la promenade avec les animaux, les soins que l’on peut apporter aux ânes. Les personnes aidées sont reparties avec quelques cosmétiques au lait d’ânesse produits sur l’exploitation.
    Un après-midi avec des chevaux a également été organisée aux Ponts de Cé.SLP_7370_IJFR
  • A2SA a participé à la Journée Nationale des Aidants le 6 octobre, organisée par le Comité Angevin des Aidants avec un après-midi ciné-débat autour du film « les souvenirs ».
  • « Prendre soin de soi » est très important à tout âge. C’est pourquoi les bénévoles ont proposé un temps de détente et de bien être par le rire dans un atelier animé par le « club de rire » d’Angers.
  • Plus sérieux, mais non moins important, un premier atelier a été organisé avec la Mairie d’Avrillé : « avancer en âge et penser son habitat de demain ». L’association Accord’âges est venue aider 7 femmes et 2 hommes à réfléchir à l’évolution de ses besoins d’habitat et à découvrir toutes les innovations existantes sur le territoire.

Plusieurs de ces activités ont intégré une dimension Prévention de la perte d’autonomie qui permettent, en découvrant, en s’amusant, en réfléchissant, d’adapter son comportement santé de façon volontaire.

 

 

Une nouvelle dimension de Prévention pour le Lien Social

Les bénévoles de la Commission Lien Social d’A2SA ont concocté un nouveau programme pour le premier semestre 2019.

Les traditionnelles galettes des rois qui ont réuni, sur les différents sites, plus de 120 personnes, ont permis de détailler le programme proposé pour les mois à venir.

Une nouveauté à découvrir réside dans l’action « du temps pour soi » qui propose 3 ateliers pour découvrir la socio-esthétique, la gym douce (shiatsu) et la détente par le rire (expérimentée avec succès en fin d’année).

Par cette opération, A2SA souhaite proposer des techniques souvent peu connues des seniors afin de se sentir bien pour mieux vivre dans la cité.pse-en-vae

Le premier atelier collectif de socio-esthétique a enthousiasmé les participantes et participants. C’est pourquoi, A2SA propose désormais des interventions de socio-esthétique à domicile. Celles-ci, grâce au concours de la Fondation l’Oréal sont gratuites pour les personnes fragiles accompagnées à domicile. Il s’agit du projet « Beauty for a better life*** ».

Autre innovation : la création d’un parcours numérique avec 5 séances de découverte de l’internet, des réseaux sociaux et des sites des services publics. Comment garder le contact avec ses petits enfants ? Comment utiliser pleinement une tablette ? Quelle sécurité mettre en place pour les outils numériques ?

Le programme 2019 comporte également de nombreuses sorties : loto à la résidence autonomie « la Rose de Noël », confection et dégustation d’un pot au feu à Avrillé, thé dansant  à Robert Robin, visite du Musée des Costumes, mais aussi du Cadre Noir.

*** « la beauté pour une vie meilleure »

A2SA embauche

Processus de recrutement A2SA

Anjou Soins Services Accompagnement recrute chaque année des intervenantes en CDD et en CDI. 95 % de l’activité de l’association est faite par des salariés en CDI. Les CDD sont conclus pour remplacer des arrêts de travail ou pour les périodes de congés annuels, notamment l’été.

Un processus de recrutement rigoureux est mené par la responsable des ressources humaines pour le SAD et le directeur pour le SSIAD, en collaboration avec les responsables de secteur et infirmières coordinatrices.

Pour toute nouvelle embauche, une période de tutorat est mise en place afin de permettre à la nouvelle salariée de s’appuyer sur une collègue expérimentée et ainsi s’intégrer plus facilement à l’équipe.

L’association met en place de nombreuses formations sur des sujets de développement de compétences formulés par les salariées au cours de leur entretien annuel.  Le budget formation de l’association est 4,5 fois supérieur à l’obligation légale, grâce aux cofinancements de la CNSA (Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie) et UNIFORMATION.

Voir les annonces en cours.

 

Catalogue formations

Chaque année, A2SA propose aux salariés un catalogue de formations pour leur permettre de formuler des souhaits en adéquation avec leur besoins professionnels.Catalogue formation 2018

En 2018-2019, le catalogue est composé de 4 groupes de formations plus ciblés sur :

  • la prévention de la perte d’autonomie, dans la suite des ateliers Compétence Prévention effectués les années précédentes,
  • le public accompagné pour s’adapter à la diversité des personnes aidées par nos services et à leur pathologie,
  • le perfectionnement des techniques d’intervention au quotidien,
  • l’amélioration de notre accompagnement : comment mieux aborder les situations et aussi le travail en équipe SPASAD.

 

 

 

Vivre à domicile : quelles aides pour les personnes autonomes ?

Vous êtes autonome mais vous avez des difficultés pour accomplir certaines tâches de la vie courante (ménage, courses, vous rendre seul(e) à un rendez-vous médical…) ; votre demande peut être ponctuelle ou non. Pour vous permettre de rester à domicile, vous pouvez solliciter une prise en charge financière dont le montant dépend de votre âge, de votre état de santé, de vos ressources et des financeurs.

Si vous avez moins de 60 ans, vous pouvez obtenir une prise en charge :Fotolia_39248846_M

  • soit par le département au titre de l’aide sociale si vous ressources mensuelles sont inférieures à 800 € si vous vivez seul(e) ou à 1 242 € si vous vivez en couple,
  • soit par votre mutuelle,
  • soit par les organismes d’assurance maladie à la suite d’une hospitalisation ou lors d’un traitement de chimiothérapie et/ou de radiothérapie.

Si vous avez plus de 60 ans, vous pouvez obtenir une prise en charge :

  • soit par le département au titre de l’aide sociale selon les même critères (voir ci-dessus) que pour les moins de 60 ans,
  • soit par votre caisse de retraite (1) si vos ressources sont supérieures à ces montants ou par votre organisme d’assurance maladie si vous ne percevez pas de retraite,
  • soit par votre mutuelle.

Si vous dépendez d’une caisse de retraite, votre participation dépend d’un barème propre à chaque caisse. Pour connaitre le barème de votre caisse de retraite, adressez-vous à ANJOU SOINS SERVICES ACCOMPAGNEMENT au 02 41 66 27 66 ou directement à votre responsable de secteur.

(1) CARSAT, MSA, RSI, CNRACL… selon la durée de cotisation