Bilan des formations 2015

Anjou Soins Services Accompagnement a pour objectif de développer les compétences des salariées au meilleur niveau de qualification pour des interventions à domicile de qualité.

Pour répondre à leur souhait de développement de compétences vis-à-vis de certaines situations à domicile, de nombreuses formations sont proposées tout au long de l’année.

Pour 2015, tous les salariés ont été invités à exprimer leurs souhaits de formation grâce au CATALOGUE FORMATIONS 2015.

Tout au long de l’année, des formations professionnalisantes ont touché de nombreux aspects de l’intervention à domicile :

  • PRAP – Prévention des Risques liés à l’Activité Physique (50 salariées)lever
  • Gestes à effectuer en cas d’urgence et observation de l’état de santé de la personne aidée (16 salariées)
  • Travail d’équipe SPASAD (11 salariées)
  • Prévenir les effets des situations lourdes (8 salariées)
  • L’accompagnement de la personne handicapée psychique (12salariées)
  • Accompagner à domicile des personnes handicapées psychiques (7 salariées)
  • Accompagner la personne atteinte d’un handicap sensoriel (7 salariées)
  • L’agressivité verbale et non verbale (9 salariées)
  • Accompagner l’autisme au quotidien (9 salariées)
  • Communiquer avec les personnes âgées désorientées (9 salariées)
  • aspirations endo-trachéales pour intervenir notamment auprès des personnes atteintes d’une myopathie (16 personnes)
  • Hygiène alimentaire et risque de dénutrition (12 salariées)
  • Gestes et techniques relationnelles pour l’aide à la toilette (10 salariées)retour_hopital
  • Le toucher dans la pratique de soins (10 salariées)
  • Accompagner un malade Alzheimer (6 salariées)
  • État dépressif de la personne âgée (2 salariées)
  • Aider les personnes handicapées moteur (12 salariées)
  • Accompagnement fin de vie (6 salariées)
  • La sclérose en plaques (7 salariées)

Des formations diplômantes :

Chaque année, des intervenantes intègrent un parcours de formation pour accéder à un diplôme leur permettant d’évoluer dans leur métier. Ces formations relativement coûteuses sont devenues accessibles grâce à la participation financière de la Région Pays de la Loire.

Cette année, 10 salariées en ont bénéficié :

  • DEAVS – Diplôme d’État d’Auxiliaire de Vie Sociale : 4 salariées
  • ASG : Assistante de Soins en Gérontologie : 1 aide-soignante a été formée.
  • DU Management de Proximité sur 2 ans : 1 infirmière coordinatrice.
  • BTS ESF (Économie Sociale et Familiale) : 1 salariée
  • Accompagnement à la VAE au DEAVS : 3 salariées

Par ailleurs, 2 salariées ont réalisé leur Bilan de Compétences.

La formation des emplois d’avenir

L’équipe d’intervenantes à domicile comprend actuellement 7 salariées en emploi d’avenir qui ont participé chacune à au moins une formation professionnalisante.
Au sein de l’équipe d’encadrement, 3 salariées sont également en emploi d’avenir et suivent chacune un cursus qui leur permet d’acquérir des compétences : métier de responsable de secteur, diplôme d’assistante administrative, formation aux bases du management.

Démultiplier l’effort de formation

formation

Pour 2015, l’association va réaliser environ 4 fois plus de formations que celles financées par son seul plan de formation, grâce à un dispositif cofinancé à 50 % par la CNSA et la Région Pays de la Loire, à 20 % par les fonds mutualisés de la branche aide à domicile d’UNIFORMATION, et à 30 % par le plan de formation de l’association.

Par ailleurs, des actions de formation entre salariées issues de différentes structures du réseau UNA Maine-et-Loire sont organisées afin de limiter les impacts liés à l’absence des salariées en termes de remplacements au sein d’une même structure,  et de constituer des groupes complets.

Fusion au 1er janvier 2016

SANTÉ LOIRE VALLÉE DE L’AUTHION et ANJOU SOINS SERVICES ACCOMPAGNEMENT ont fusionné au 1er janvier 2016.Logo Vallée de l'Authion vert

Cette fusion a été votée lors de la dernière Assemblée Générale d’Anjou Soins Services Accompagnement et de celle de Santé Loire Vallée de l’Authion.
Le logo de l’entité évolue, matérialisant ainsi son appartenance au territoire d’ANJOU SOINS SERVICES ACCOMPAGNEMENT.

Santé Loire garde son identité et son fonctionnement spécifique. Actuellement, 190 patients sont soignés chaque année par le SSIAD de Santé Loire et 100 personnes atteintes de troubles cognitifs sont soutenues par son Équipe Spécialisée Alzheimer.

Parallèlement, le projet politique de la fusion est en cours avec la création d’un Service Polyvalent d’Aide et de Soins à Domicile (SPASAD) sur le territoire de Santé Loire (Beaufort, Longué, Allonnes, Noyant).

Les trois présidents détaillent l'intérêt du rapprochement

Mai 2015 : les trois présidents détaillent l’intérêt du rapprochement

Santé Loire s’intègre dans ANJOU SOINS SERVICES ACCOMPAGNEMENT avec une série de projets communs qui ont été développés courant 2016 : télégestion, prévention, lien social, formations, etc.

Enfin, comme à Saumur et à Angers, un Comité de territoire a été mis en place à Longué afin que les administrateurs d’A2SA restent à l’écoute des usagers et des salariés du Territoire.

Il s’agit donc de la dernière étape du processus de fusion engagé en 2015, concrétisée par l’intégration d’UNA du Saumurois et le changement de nom de l’association. Les perspectives associatives pour 2017 sont conformes à celles proposées au moment de la fusion.

Vivre à domicile : quelles aides pour les personnes autonomes ?

Vous êtes autonome mais vous avez des difficultés pour accomplir certaines tâches de la vie courante (ménage, courses, vous rendre seul(e) à un rendez-vous médical…) ; votre demande peut être ponctuelle ou non. Pour vous permettre de rester à domicile, vous pouvez solliciter une prise en charge financière dont le montant dépend de votre âge, de votre état de santé, de vos ressources et des financeurs.

Si vous avez moins de 60 ans, vous pouvez obtenir une prise en charge :Fotolia_39248846_M

  • soit par le département au titre de l’aide sociale si vous ressources mensuelles sont inférieures à 800 € si vous vivez seul(e) ou à 1 242 € si vous vivez en couple,
  • soit par votre mutuelle,
  • soit par les organismes d’assurance maladie à la suite d’une hospitalisation ou lors d’un traitement de chimiothérapie et/ou de radiothérapie.

Si vous avez plus de 60 ans, vous pouvez obtenir une prise en charge :

  • soit par le département au titre de l’aide sociale selon les même critères (voir ci-dessus) que pour les moins de 60 ans,
  • soit par votre caisse de retraite (1) si vos ressources sont supérieures à ces montants ou par votre organisme d’assurance maladie si vous ne percevez pas de retraite,
  • soit par votre mutuelle.

Si vous dépendez d’une caisse de retraite, votre participation dépend d’un barème propre à chaque caisse. Pour connaitre le barème de votre caisse de retraite, adressez-vous à ANJOU SOINS SERVICES ACCOMPAGNEMENT au 02 41 66 27 66 ou directement à votre responsable de secteur.

(1) CARSAT, MSA, RSI, CNRACL… selon la durée de cotisation

 

4èmes Rencontres du Domicile : la prévention à tout âge !

Personnes âgées, fragiles ou bien portantes, professionnels intervenants auprès d’elles, nous connaissons bien ces questions au quotidien :

  • comment préserver son capital santé au 3ème et au 4ème âge ?Assemblée
  • Comment repérer les situations à risques pour la santé ?
  • Peut-on anticiper sur de possibles pertes d’autonomie ?
  • Quel comportement adopter pour prévenir les fragilités liées à l’âge ?

Entre personnes aidées et intervenantes à domicile, il arrive d’évoquer ces sujets. Quels conseils donner ? Comment sont-ils reçus ? Comment les accompagnements d’aide et de soins à domicile contribuent-ils à la prévention de la perte d’autonomie ?

C’était le thème des 4èmes Rencontres du Domicile qui ont eu lieu jeudi 4 février 2016 aux Greniers Saint-Jean à Angers (lire le compte rendu).